Imprimer ou envoyer cette page à un ami

Historique FPME

Perspective historique de l’apprentissage

Si le concept d’apprentissage existe bien depuis le Moyen-Âge, en Belgique, c’est à partir du début du siècle dernier qu’il a commencé à se structurer. Petit à petit la tutelle s’organise et les premiers secrétariats d’apprentissage apparaissent. Depuis, le cadre de la formation en alternance des classes moyennes a connu plusieurs modifications.

20 février 1995 : un accord de coopération relatif à la formation pour les classes moyennes et les petites et moyennes entreprises est conclu entre la  Communauté française (aujourd'hui FWB), la COCOF et la Région wallonne. Parallèlement naît l’Institut francophone de formation des classes moyennes (IFPME). La formation des classes moyennes est alors organisée par cette instance para-régionale en Wallonie et para-communautaire à Bruxelles. Bruxelles héberge alors le siège administratif, la Direction territoriale de Bruxelles, le service de Bruxelles et deux asbl-centres de formations : l’INFAC (pour les professions artisanales et de commerce) et l’INFOBO (pour les métiers de la bouche).

Septembre 2001 : en raison d’une croissance de plus en plus marquée du nombre d’inscrits en formation, l’INFAC et INFOBO fusionnent et créent ainsi l’ Espace Formation PME (EFPME) comme seul opérateur dorénavant agréé à Bruxelles.

17 juillet 2003 : un nouveau décret met fin au système de tutelle conjoint. Afin de mieux répondre aux besoins socio-économiques des deux régions, deux nouvelles entités sont créées : une OIP en région wallonne, l' IFAPME et un service à gestion séparée intégrée au sein des Services du Collège de la COCOF : le Service Formation PME (SFPME) qui assure la tutelle de l’EFPME. Une instance commune dénomée Altis subsiste cependant afin d’assurer une harmonisation entre les centres de formation wallons et bruxellois.

Découvrez le réseau de la CCFEE

Les Statistiques sur l'emploi d'ACTIRIS

Quelles sont les statistiques sur la demande et l'offre d'emploi en Région de Bruxelles-Capitale ? Avec les chiffres-clés réunis par l'Observatoire de l'Emploi, vous connaîtrez rapidement les dernières données bruxelloises disponibles sur le nombre et l'évolution des offres d'emploi reçues par Actiris par lieu de travail, et sur le nombre et le profil des demandeurs d'emploi inoccupés.

Site conçu par piezoworks & raramuridesign pour la CCFEE